Accueil > voyages > Séjour à Grand Bahamas Island, dans les Bahamas (avant l’ouragan Dorian)

Séjour à Grand Bahamas Island, dans les Bahamas (avant l’ouragan Dorian)

Séjour à Grand Bahamas Island, dans les Bahamas (avant l’ouragan Dorian)
Mai 2019. Après Miami et Key West, nous terminons notre road trip de la Floride par une escale aux Bahamas. Récit de notre agréable séjour dans ce petit joyau des Caraïbes.

Préambule – Septembre 2019 – L’ouragan Dorian

Lorsque j’écris cet article (02/09/2019), l’ouragan Dorian sème le chaos sur les Bahamas depuis plusieurs heures et frappe de plein fouet Grand Bahamas après les îles Abacos provoquant des dégâts sans précédent. Il y avait des rafales atteignant les 360 km/h. Dorian a égalé le record, de 1935, de l’ouragan le plus puissant de l’Atlantique. L’île avait en effet été touchée plusieurs fois par des ouragans dont le dernier datait de 2016.
Nous étions là-bas il y a 3 mois à peine et il est impossible d’imaginer les scènes d’horreurs que les habitants ont vécues. Lors de notre séjour, les chauffeurs rencontrés nous avait fait partager leurs ressentiments sur ces déchainements et les dégâts engendrés sur les infrastructures ainsi que sur les conséquences économiques de leur île.

A travers mon article, j’espère vous sensibiliser et vous présenter au mieux ce petit îlot paradisiaque avec ses parcs nationaux, plages désertes, villages de pêcheurs et des Bahaméens souriants et très accueillants, tel qu’il l’était il y a encore quelques semaines.

Aujourd’hui, l’île est fortement touchée : des centaines de victimes, des milliers d’habitations et d’infrastructures sont dévastées, des nombreuses familles ont tout perdu. Il faudra du temps aux locaux pour reconstruire et pour se reconstruire. La croix rouge a ouvert une page de dons pour aider les victimes du cyclone Dorian et leur apporter une aide sanitaire. N’hésitez pas à faire un geste. Pour rappel, un don est déductible d’impôt : en donnant 50€, cela ne vous revient finalement qu’à 12,50€ après déduction fiscale.

Enfin, cet ouragan a touché 2 îles sur les 16 des Bahamas ; le meilleur moyen d’aider sera de continuer à faire fonctionner le tourisme, de ne pas bouder leurs îles car l’archipel est aussi étendu géographiquement. L’aéroport de Nassau par ex (la capitale) n’a pas été touché/fermé et il relie facilement toutes les îles (Long Island, Exumas etc).

> Je fais un don

Photos mai 2019 avant Dorian, des anciens hôtels laissés à l’abandon suite aux précédents ouragans

 


 Grand Bahamas Island, Les Bahamas

Mai 2019.

Grand Bahamas. C’est sur cette île que nous décidons d’aller après de nombreuses recherches en amont concernant nos contraintes budgétaires et temporelles. Nous étions en effet à Key West et il nous restait 5 jours avant notre retour en France (notre vol partant de Miami). Les Bahamas nous faisaient vraiment rêver ; alors, même si le timing était un peu court, c’était le moment opportun pour s’y rendre étant donné leur proximité ! Nous avons donc décidé de nous octroyer quelques jours avec pour seul mot d’ordre « détente » ( car nos journées furent bien chargées en Floride !)

Il faut savoir que les Bahamas sont proches des Etats-Unis. S’agissant d’un archipel grand d’environ 700 îles, il a fallu faire un choix sur ladite île ! Bien sûr, nous avions plein d’images en tête sur les différentes îles paradisiaques qui les composent, notamment les Exumas mais qui étaient hors de prix pour nous lors de ce voyage. Et on en connaissait peu d’autres. Au fil de mes recherches, je suis tombée sur Grand Bahamas, une des plus proches de la Floride, à 90km à l’est, celle qui a le plus retenu mon attention.

Ce qu’il faut savoir de Grand Bahamas

  • Il s’agit de la 4e plus grande île de l’archipel des Bahamas par sa taille (154 de large par 27 km de haut), elle compte 50 000 habitants et Freeport en est sa plus grande ville, la 2e du pays.
    Elle est composée majoritairement de denses forêts de pins, de réserves naturelles classées et protégées, et de parcs, le plus connu le « Lucayan National Park » à l’ouest de l’île.
  • L’île est réputée pour ses plages paradisiaques et entièrement naturelles, et ses lagons à couper le souffle qui ont été le décor de nombreux tournages (Pirates des Caraïbes notamment). Des eaux cristallines propices et l’endroit rêvé pour la pratique des sports nautiques, aquatiques et à la détente.
  • Grand Bahamas est facilement accessible depuis Key West / Miami avec des petits vols réguliers et bien abordables (contrairement à d’autres îles de l’archipel).
  • L’ouragan Matthew, en 2016, avait frappé l’île de plein fouet et les plus grands hôtels avaient fermé. De nombreux bâtiments sont toujours abandonnés, des marinas sont désertes et les routes coupées, la végétation reprenant son droit.
  • Les Bahamas sont une ancienne colonie britannique : ils parlent anglais et conduisent à gauche. La majorité des voitures sont américaines (et les autres japonaises), c’est donc assez drôle car ils ont aussi leurs volants à gauche ! (et les voitures japonaises ont le volant à droite).
  • Quand partir aux Bahamas ? Il fait beau toute l’année et c’est toujours bien ensoleillé. Lorsque nous y étions, c’était juste couvert tous les matins avec un ciel plutôt nuageux mais un très beau soleil chaque après-midi & de magnifiques couchers de soleil.

 

Y venir & Se déplacer

Documents officiels

Pour venir aux Bahamas, votre passeport en cours de validité suffit depuis la France pour un séjour de moins de 3 mois. Or nous étions aux Etats-Unis avant et donc en transit via les US, il est donc obligatoire d’avoir l’autorisation électronique de voyage avant le départ : l’ESTA (environ 14$), valable 2 ans, ainsi qu’un passeport biométrique.
En savoir plus 

Avions

Nous avons fait Key West –> Fort Lauderdale (situé au nord de Miami), puis escale et Fort Lauderdale –> Grand Bahama Island. Les deux vols étaient d’environ 40mn chacun.
Au retour nous avons pris un direct pour Miami, 30mn. Les compagnies sont Silver Airways ou American Airlines.
Les prix sont corrects (env 150€ par personne A/R) mais il faut s’y prendre très tôt car les avions sont petits ou alors les prix augmentent. Il y a aussi des bateaux mais la traversée dure bien entendu plus longtemps.

Monnaie / Budget

La monnaie locale est le dollar des Bahamas, il a le même coût que le dollar américain. Vous pouvez donc totalement payer sur l’île avec vos dollars américains.  Sur place, c’est assez cher, c’est pour cela qu’on a choisi une formule all inclusive (alors qu’on ne court pas après habituellement). Il faut ajouter à cela les prix des excursions (entre 60 et 140$).
Le décalage horaire est de -6h toute l’année et pensez à un adaptateur pour les prises électriques (les mêmes qu’aux US).

Logements

Nous avons séjourné dans un hôtel all inclusive situé au sud ouest de l’île en bordure de la mer : le Viva Wyndham Fortuna Beach. Cela fut un excellent choix car nous n’avions pas loué de voiture/scooter et ainsi nous avons pu profiter de leurs commodités :

  • Vélo
  • Catamaran, Kayak, masques et tuba. Le centre de plongée Reef Oasis Dive Club agréé se situe dans l’hôtel.
  • Tir à l’arc, Tennis, Trapèze
  • Superbe piscine avec sofas
  • Buffets à volonté (dont le plat local « Conch Salad »), 3 restaurants et snack bar sur la plage
  • Animations en journée et soirée par une équipe au top

Côté plage, celle de l’hôtel est sublime, palmiers, sable blanc et il y a Banana Bay juste à côté, une plage de rêve..
Nous avions adoré notre hôtel qui était l’un des mieux classés de l’île.

Que faire et voir à Grand Bahamas ?

De West End au Lucayan National Park et Gold Rock Beach, tout est propice aux activités variées : kayak dans les mangroves, randonnées à vélo, plongée, nage avec les dauphins, les requins, le snorkeling… De notre côté, nous avons fait 2 activités majeures (sans compter les activités nautiques sur la plage de l’hôtel, catamaran, kayak etc) que je vous présente ci-dessous.

 

Snorkeling avec les tortues

Direction le nord ouest de l’île (environ 30/40min en voiture) à Paradise Cove : barrière de corail + sable blanc + tortues = un vrai paysage de carte postale ! Nous allons à la rencontre des tortues et nous tenterons de nager avec elles. Honnêtement, lorsqu’on a choisi ce programme, nous pensions voir peut-être 2 ou 3 tortues… Quelle ne fut pas notre surprise ! Nous avons passé 3 heures dans l’eau à nager entourés d’une vingtaine de tortues dont certaines immenses ! Un paysage aquatique magnifique, avec de jolis coraux et des poissons par milliers ! Cette zone est bien sûr protégée.

Juste à côté de cette plage se trouve celle où l’on peut se baigner avec les fameux “cochons” des Bahamas (oui il y en a partout, comme sur les cartes postales) !

Golden rocks Beach

Golden rocks, c’est une plage sauvage, isolée, de sable blanc et d’eau turquoise à perte de vue. Point. Magnifique ! Située au cœur du Lucayan National Park, elle dévoile à marée basse un lagon d’une beauté incroyable. C’est ici qu’une partie du tournage du film « Pirates des Caraïbes » s’ est déroulée. Une des plus jolies et sauvages plages que j’ai vu de ma vie !

Pour y aller, nous avons fait nos warriors et ne le faites que si vous êtes entrainés ou bien équipés ! En effet, la plage est située en plein milieu du national park, soit à environ 30km. Nous ne voulions pas payer une excursion (c’était notre jour de départ) et souhaitions y aller par nos propres moyens. Nous avons opté pour les vélos de l’hôtel dès 7h du matin et on a fait les 70km A/R en plein soleil. Eh oui, il n’y a qu’une seule grande route pour y aller, aucun pont pour les chemins côtiers (ils n’existaient plus). C’était dur mais le résultat était magique : le lagon pour nous tout seul (bon presque, il y avait juste 3 autres personnes) : baignade, repos bien mérité et on a fait aussi volé notre drone !
Si c’était à refaire, je pense que nous aurions pris l’excursion « Jeep » que je cite ci-dessous car il y a un stop aussi à cette plage.

 

Ce qu’on aurait aimé faire si on était resté plus longtemps :

  • Excursion en Jeep Safari au Lucayan National Park : conduite en Jeep et en pleine nature, visite de grottes sous-marines, de la plage Golden Rocks, des trous bleus (comme des cenotes) et de la mangrove en kayak. Ils nous doublaient quand on était en vélo, on était dégoûtés !!^^
  • Exploration des Blues Holes en kayak, ce sont des grottes immergées, l’eau y est bleu azur. Nous en avons vu deux à côté de golden rocks mais pas comparables à celles-ci.
  • Snorkeling et plongée à Peterson Cay National Park : c’est une toute petite île avec coraux, poissons colorés et requins de récif.
  • Aller à la découverte de Port Lucaya, le petit marché local en plein air vers Freeport, qui rassemblait de jolis cabanons colorés.

 

golden rocks

 


2 Commentaires

  1. Avatar
    Yildiz
    9 septembre 2019 / 17 h 14 min

    Bonjour, nous allons dans le même hôtel à grand Bahama dans 1 mois (viva wyndham) je n’ai pas d’info concernant l’etat de l’hôtel suite à l’ouragan, savez vous en plus ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Chocodisco 10 septembre 2019 / 13 h 21 min

      Bonjour, j’ai fait pas mal de recherches également, sur booking, sur instagram avec la géolocalisation, sur leur site, etc, je n’ai pas trouvé d’infos.
      Peut-être que tu peux appeler le groupe du resort directement pour leur demander ?
      https://vivaresorts.com/contactez-nous/?lang=fr (uniquement par formulaire)
      ou sinon directement l’hôtel : Téléphone: 242-373-4000 / mail : guestservicesfortuna@vivaresorts.com si ça fonctionne..

      Peux-tu me tenir au courant ?
      Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?